CSC 0 - MOC 1 (27

CSConstantine     CSC 0 - MOC 1    MOConstantine

Fin de match houleuse

Arbitrage : Khelifi, Chaoui et Zid. But : Nahnah 9’ (MOC) Averts : Chache et Sedrati F. (CSC)

CSC : Benmoussa, Meziani, Sedrati F, Sedrati Z, Nasri, Griche, Louadj (Abaci 46’), Saibi, Fares Laouni (Zouaghi 85’), Medjoudj, Chache (Chenine 38’).

Entr. : Slimani

MOC : Azzioune, Belmokh, Bensaci, Kaid Kasbah, Kouachi, Chouieb, Guerrah (Aroua 60’), Matelsi (Daira 60’), Nahnah (Mira 77’), Bouharbit, Bouraoui.

Entr. : Madureira

Cueillis à froid par le but de Nahnah et le bolide qu’il a envoyé dans la cage de Benmoussa en début de partie, les poulains de Slimani sont complètement passés à côté de leur sujet lors de ce derby. Il faut dire que la pression exercée avant le match par certains inconditionnels a eu raison du moral des joueurs du CSC. Ces derniers n’ont pas donné l’impression d’être concentrés sur la rencontre, mais au contraire complètement démotivés, manquant cruellement de confiance et désorientés sur le terrain. Contrairement aux Mocistes bien organisés sur le terrain et qui ont finement exploité les failles de la défense adverse. Après l’inscription du but, les camarades de Bouharbit ont intelligemment géré le reste de la rencontre et ont fait preuve d’une énergie et d’une fraîcheur époustouflante. A l’heure de jeu, le match s’est arrêté pendant quelques minutes à cause des jets de projectiles, particulièrement les fumigènes de la part des fans clubistes mécontents de la prestation de leur équipe. Il est à noter que la fin de match a connu des incidents regrettables dans l’enceinte du stade et en dehors, et ce, de la part des supporters clubistes déçus par le résultat de la rencontre.

L. B. (El Watan)

Slimani : «Je n’ai rien compris»
«Je ne trouve pas de mots pour expliquer pareil comportement de la totalité de mes joueurs. En un mot, ils n’ont rien fait. Aucun joueur n’a justifié, ne serait-ce que les 50% de ses capacités. Et là cela devient préoccupant et c’est pour cela que je préfère ne pas tenter de trouver une explication à chaud. Avec un public pareil qui était derrière son équipe, je ne peux que lui présenter mes sincères excuses, car il méritait autre chose qu’une piètre production qui n’honore ni le staff technique ni les joueurs».

Madureïra : «Je félicite mes joueurs»
«Mes joueurs ont su gérer le déroulement des événements, car il y avait vraiment une grosse pression. La différence s’est faite au niveau de la volonté affichée par mes joueurs qui n’ont pas lésiné sur les efforts. Après le but que nous avons inscrit, nous avons su gérer le match tout en procédant par des contres. Je dois reconnaître que ce match a été marqué par un grand fair-play malgré l'enjeu. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour dire bravo aux supporters du CSC qui ont poussé à fond leur équipe».



Top