NARBR 2 - CSC 1 (12

ImageNARBR 2 - CSC 1Image

Stade Bouraâda - Réghaïa
Affluence : nombreuse
Arbitres : Abdelah, Touil, Senhadji
Avertissement : Kebabi (69’) (NARBR)
Buts : Sedrati I (csc 2’), Bouabdellah (76’) (NARBR), Farès El Aouni (16’) (CSC)
NARBR
Kebabi, Khalfaoui, Bouabdellah, Azzouz, Slimanou, Mouaci, Zazoua, Medjahed (Klehnmer 64’), Meslem, Boustila (Merzougui 57’), Hadouche (Houti 83’).
Entraîneur : Saâdoun

CSC
Benmoussa (Toubal 30’), Meziani, Sedrati 1, Sedrati 2, Nasri, Griche, Djefel, Kara, Keraghel (Medjoudj 86’), Saïbi, Laouni (Zouaghi).
Entraîneur : Mehimdat


Le match NARBR-CSC a donné lieu à des débats de haute facture. Il faut dire qu’avec des destins opposés, le NARBR jouant le tout pour le tout pour sortir de la zone rouge et le CSC qui veut à tout prix garder le contact avec le groupe qui mène le bal, les deux équipes n’avaient pas le droit à l’erreur. Et c’est dans cette logique que les deux formations entament le match sur les chapeaux de roue. En effet, deux minutes ne se sont pas écoulées que le coup de théâtre se produit quand sur un centre anodin dans un paquet de joueurs dans la surface de réparation constantinoise, Sedrati 1, pressé par son compère Boustila, mettra une tête qui trompera la vigilance de Benmoussa. Les Sanafir réagissent par Kara qui servira Farès El Aouni sur un plateau d’argent dont la reprise passera à quelques centimètres du montant gauche de Kebabi qui avait quand même suivi la trajectoire du ballon. Loin de se décourager, les Constantinois reprennent les choses en main et vont prendre la température de l’arrière-garde réghaouie qui se laisse gagner par la panique à chaque incursion dans ses dix-huit mètres. La défense du NARBR finira par commettre une bévue monumentale quand Saïbi, déporté sur la gauche, effectuera un très beau centre qui trouvera un Farès El Aouni étrangement seul et qui ne se fera pas prier pour crucifier Kebabi. Les hommes de Saâdoun tentent de reprendre du poil de la bête, mais ils buteront sur une défense constantinoise très bien articulée autour des deux Sedrati. Continuant son pressing, Réghaïa passera à deux doigts du second but par Meslem qui ratera son duel avec Toubal suite à une judicieuse balle en cloche de Khelfaoui (74’). La deuxième mi-temps reprend de plus belle avec un léger ascendant du NARBR qui tente de presser son adversaire pour le pousser à la faute, mais les Constantinois veillent au grain. C’est plutôt eux qui se créeront le plus d’occasions de scorer, en témoigne ce ballon de Zouaghi à deux doigts de tromper Kebabi sorti à sa rencontre. On notera, par ailleurs, ce joli coup franc de Hadouche dont la frappe enveloppée passera légèrement au-dessus de la barre transversale. Emportés par un public acquis à leur cause, les Réghaouis réussissent à désarçonner la défense clubiste à plusieurs reprises, mais n’arrivent à leur fin qu’à la 76’ quand Merzougui prend en défaut son vis-à-vis et de la gauche adresse un très joli centre que catapultera en pleine lucarne Bouabdellah embusqué dans les dix-huit yards constantinois. Piqués dans leur amour-propre,  ces derniers reviennent dans le match et s’en vont titiller la défense réghaouie, mais trouveront en face d’eux un grand Kebabi qui plongera courageusement dans les pieds de Zouaghi et sauvera son équipe d’une égalisation certaine (88’). Le match en restera là, malgré le forcing des Constantinois qui tenteront l’impossible pour revenir au score.


Saisons CSConstantine

Saison 2019/2020

Top