JSMC 0 - CSC 0 (16

ImageJSMC 0 - CSC 0Image

Chéraga - Stade des Frères Lamali

Arbitrage de Bouhenni, Mazroua, Larbi

JSMC : Salah Eddine, Amrouche, Koli, Harrat, Amalou, Nezlioui, Berrahal, Aïd, Maouche, Dziri (Berbèche 56’) (Bakiri 86’), Touati.
Entraîneurs : Khelloufi.
 
CSC : Benmoussa, Chaouaou, F. Sedrati, Z. Sedrati, Griche, Djeffal, Nasri, Benhamedi (Boulaïnine 65’), Farès (Belaïd 56’), Keraguel, Kara.
Entraîneur : M’himdet. 

Avertissements : Amalou (19’), Harrat (20’, 65’) - Griche (37’) 
Expulsions : Harrat (65’)


Toujours inefficaces hors de leurs bases, les Sanafir ont raté une belle opportunité de gagner leur premier match à l’extérieur, lundi à Chéraga, malgré d’innombrables occasions. Les Sanafir, malgré un bon match, se sont contentés d’un petit point face au nouveau promu, qui était prenable, selon le coach et le président. Mais une fois de plus, les camarades de Keraghel n’ont pu concrétiser les occasions qu’ils se sont créé.
Le coach ne cachait pas sa déception à la fin de la rencontre. Joint par nos soins, il nous dira : «Je pense que nous avons encore une fois raté un match à notre portée. C’était un festival de ratages. C’est cette inefficacité devant les bois qui perdure et qui nous pénalise. C’est vraiment inadmissible à ce niveau de la compétition de rater de telles occasions. Nous avons bien dominé la rencontre, surtout en première période, où nous aurions pu développer notre jeu et scorer au moins à trois reprises. Alors qu’en seconde période, c’était du n’importe quoi. On est tombé dans le jeu de l’adversaire en adoptant un jeu direct et sans imagination. Pour moi,  on a raté deux points, puis heureusement qu’on n’a pas perdu car on restait sur deux défaites consécutives.»

M. T.


Top