CSC 3 - PAC 1 (25

ImageCSC 3 - PAC 1Image

Intraitable à domicile

Stade : Benabdelmalek (Constantine)
Affluence : moyenne
Arbitres : Mehidi, Belfekroun, Nasri
Avertissements : Meziani (80’), Chaouaou (87’) (CSC) ; Benyettou (30’, 85’) , Tedjar (45’), Mebani (54’, 75’) (PAC)
Expulsions : Mebani (75’), Benyettou (85’) (PAC)
Buts : Chache (19’ sp), Griche (24’), Chenine (90’+2) (CSC) ; Benachour (11’) (PAC)

CSC : Benmoussa, Chaouaou (Outtar 90’+3), Meziani, Z. Sedrati, Nasri, Griche, Chache (Chenine 61’), Louadj, Laouni (Zouaghi 80’), Medjoudj, Saïbi
Entraîneur : Slimani
PAC : Kermiche, Benyettou, Mebani, Bouchaïr, El Orfi, Tedjar, Bouzar (Ouali 30’), Belaïd, Bouaïcha (Melika 58’), Touati (Baouche 70’), Benachour
Entraîneur : Bouhellal

C’est devant des gradins clairsemés que le CS Constantine a battu une équipe du Paradou AC pourtant bien organisée, mais manquant de mordant en attaque. Les Constantinois ont su maîtriser le jeu de manière générale, bien qu’ils aient été menés au score, se révélant ainsi intraitables à domicile.
T. H.

MOB 0 - CSC 0 (22

ImageMOB 0 - CSC 0Image

Les Crabes face à une muraille
 

Stade : Unité maghrébine (Béjaïa)
Affluence : huis clos
Arbitres : Mansouri, Aïssani, Belzekroun
Avertissements : Si Hadj (14’) (MOB) ; Louadj (21’, 90’), F. Sedrati (40’), Meziani (86’) (CSC)
Expulsion : Louadj (90’) (CSC)


MOB : Doukha, Feghaoui (Maden 62’), Abdelli, Boughandja, Bounekdja, Ouslati (Rahem 73’), Si Hadj, Meghoufel, Rouaïghia, Smida (Boulaïnceur 85’), Rahiche

Entraîneur : Belaribi

CSC : Benmoussa, Chaouaou, Z. Sedrati, F. Sedrati, Nasri, Griche (Zouaghi 70’), Louadj, Chache (Boulaïnine 86’), Abbasi, Medjoudj, Guehche (Meziani 60’)

 

Entraîneur : Slimani

C’est sur le score de parité de 0-0 que la rencontre ayant opposée hier le MOB au CSC s’est terminée. En dépit d’une domination totale durant tout le match, les Béjaouis n’ont pas pu trouver la faille face à un adversaire très bien organisé en défense et venu pour grapiller le point du nul.

Nassim M.

 

MOB 0 - CSC 0 (22

ImageMOB 0 - CSC 0Image

Les Crabes face à une muraille
 

Stade : Unité maghrébine (Béjaïa)
Affluence : huis clos
Arbitres : Mansouri, Aïssani, Belzekroun
Avertissements : Si Hadj (14’) (MOB) ; Louadj (21’, 90’), F. Sedrati (40’), Meziani (86’) (CSC)
Expulsion : Louadj (90’) (CSC)


MOB : Doukha, Feghaoui (Maden 62’), Abdelli, Boughandja, Bounekdja, Ouslati (Rahem 73’), Si Hadj, Meghoufel, Rouaïghia, Smida (Boulaïnceur 85’), Rahiche

Entraîneur : Belaribi

CSC : Benmoussa, Chaouaou, Z. Sedrati, F. Sedrati, Nasri, Griche (Zouaghi 70’), Louadj, Chache (Boulaïnine 86’), Abbasi, Medjoudj, Guehche (Meziani 60’)

 

Entraîneur : Slimani

C’est sur le score de parité de 0-0 que la rencontre ayant opposée hier le MOB au CSC s’est terminée. En dépit d’une domination totale durant tout le match, les Béjaouis n’ont pas pu trouver la faille face à un adversaire très bien organisé en défense et venu pour grapiller le point du nul.

Nassim M.

 

CAB 2 - CSC 0 (20

ImageCAB 2 - CSC 0Image

Les Aurés culminent par-dessus Constantine

Stade 1er-Novembre - Batna
Affluence : moyenne.
Arbitres : Boumaza, Fedaoui, et Zeghad
Buts : Ouichaoui (22’), Djillali (40’) (CAB)
Avertissements : Boulaïnine (6’), Benmoussa (17’) (CSC) - Benhacene (43’) (CAB)

CAB
Babouche, Soualhi, Amieur, Benmili, Aribi, Chebana, Benhacen, Bakha (Saidi 68’), Djillali (Rahmoune 88’), Bourahli, Ouichaoui (Hamdaoui 76’)
Entraîneur : Zekri

CSC
Benmoussa, Meziani, Fouad Sedrati, Nasri, Guehche, Griche (Chaouaou 64’), Djeffal, Abaci (Saïbi 64’), Kara, Chache, Boulaïnine (Farès Laouni 76’)
Entraîneur : Slimani

D’entrée, les Batnéens ont imposé leur jeu exerçant un pressing très haut pour acculer l’adversaire dans ses derniers retranchements. La première occasion nette est à mettre à l’actif des locaux, Amieur sur le flanc droit ouvre sur Bourahli à l’intérieur de la zone de réparation, qui reprend de la tête mais voit sa balle heurter le poteau gauche (6’). Les Batnéens appuient sur le champignon et se créent occasion sur occasion. Ils vont même obtenir un penalty après que Bourahli eut été fauché à l’intérieur de la surface de réparation. Moncef Ouichaoui se charge de le botter, mais rate le cadre (18’). Nullement découragés par ce ratage, les Batnéens repartent à l’assaut et seront récompensés de leurs efforts. Une passe de Djillali trouve Ouichaoui à l’intérieur des 18 mètres, ce dernier prend tout son temps pour placer un tir à ras de terre qui fait mouche. Alors qu’on s’attendait au réveil des Constantinois, ce sont, au contraire, les locaux qui parviennent à aggraver la marque peu avant la pause, suite à une erreur des défenseurs visiteurs, qui ont cru à un hors jeu de Djillali. Ce dernier a réussi à lober, des 18 mètres, le gardien de but constantinois. Ce but a complètement déstabilisé les poulains du coach Slimani, qui ont même failli encaisser un troisième but (41’). En seconde période, les Clubistes se sont rués à l’attaque pour revenir au score, mais leur domination était stérile devant une équipe batnéenne qui a su gérer intelligemment son avance à la marque en renforçant le milieu de terrain, ce qui a énormément gêné les visiteurs.

Noureddine Helis (le buteur)

 

CAB 2 - CSC 0 (20

ImageCAB 2 - CSC 0Image

Les Aurés culminent par-dessus Constantine

Stade 1er-Novembre - Batna
Affluence : moyenne.
Arbitres : Boumaza, Fedaoui, et Zeghad
Buts : Ouichaoui (22’), Djillali (40’) (CAB)
Avertissements : Boulaïnine (6’), Benmoussa (17’) (CSC) - Benhacene (43’) (CAB)

CAB
Babouche, Soualhi, Amieur, Benmili, Aribi, Chebana, Benhacen, Bakha (Saidi 68’), Djillali (Rahmoune 88’), Bourahli, Ouichaoui (Hamdaoui 76’)
Entraîneur : Zekri

CSC
Benmoussa, Meziani, Fouad Sedrati, Nasri, Guehche, Griche (Chaouaou 64’), Djeffal, Abaci (Saïbi 64’), Kara, Chache, Boulaïnine (Farès Laouni 76’)
Entraîneur : Slimani

D’entrée, les Batnéens ont imposé leur jeu exerçant un pressing très haut pour acculer l’adversaire dans ses derniers retranchements. La première occasion nette est à mettre à l’actif des locaux, Amieur sur le flanc droit ouvre sur Bourahli à l’intérieur de la zone de réparation, qui reprend de la tête mais voit sa balle heurter le poteau gauche (6’). Les Batnéens appuient sur le champignon et se créent occasion sur occasion. Ils vont même obtenir un penalty après que Bourahli eut été fauché à l’intérieur de la surface de réparation. Moncef Ouichaoui se charge de le botter, mais rate le cadre (18’). Nullement découragés par ce ratage, les Batnéens repartent à l’assaut et seront récompensés de leurs efforts. Une passe de Djillali trouve Ouichaoui à l’intérieur des 18 mètres, ce dernier prend tout son temps pour placer un tir à ras de terre qui fait mouche. Alors qu’on s’attendait au réveil des Constantinois, ce sont, au contraire, les locaux qui parviennent à aggraver la marque peu avant la pause, suite à une erreur des défenseurs visiteurs, qui ont cru à un hors jeu de Djillali. Ce dernier a réussi à lober, des 18 mètres, le gardien de but constantinois. Ce but a complètement déstabilisé les poulains du coach Slimani, qui ont même failli encaisser un troisième but (41’). En seconde période, les Clubistes se sont rués à l’attaque pour revenir au score, mais leur domination était stérile devant une équipe batnéenne qui a su gérer intelligemment son avance à la marque en renforçant le milieu de terrain, ce qui a énormément gêné les visiteurs.

Noureddine Helis (le buteur)

 

CSC 3 - ABS 0 (19

ImageCSC 3 - ABS 0Image

Farès Laouni assure l’essentiel


Stade : Benabdelmalek (Constantine)

Affluence : nombreuse

Arbitres : Rahmine, Boumaraf, Hadji

Avertissements : Belouadah (21’), Oumhani (52’), Adjas (60’), Kerroum (76’) (ABS) ; F Sedrati (90+1’) (CSC)

Buts : Laouni (45+7, 60’), Kara (90+1) (CSC)

CSC : Benmoussa, Nasri, F. Sedrati, Chaouaou, Griche, Djeffal (Sissaoui 68’), Kara, Saïbi, Belhamadi, Laouni (Boulaïnine 61’), Keraghel (Belmeridji 86’)

Entraîneur : Mehimdat

ABS : Zenati, Adjas, Oumhani, Abdiche (Kherbouche 52’), Younsi, Mazari, Benameur, Kerroum, Belouadah, Harhouz, Benhaoua

Entraîneur : Seffih

La rencontre ayant opposé le CSC à l’ABS fut d’un niveau tout juste moyen, mais émaillée d’incidents, notamment au cours de sa première période, ce qui a contraint M. Rahmine à faire jouer pas moins d’un quart d’heure de temps additionnel. C’est un Farès Laouni étincelant qui avait ouvert la marque pour les Constantinois à la 45+7. Le Tlemcénien du CSC, très brillant dans ce match, va doubler la mise en transformant un penalty accordé après une main de Mazari dans la surface de réparation. Le dernier but de la rencontre était l’œuvre de Kara, alors que l’on jouait le temps additionnel.

Tahar Aggoune

CSC 3 - ABS 0 (19

ImageCSC 3 - ABS 0Image

Farès Laouni assure l’essentiel


Stade : Benabdelmalek (Constantine)

Affluence : nombreuse

Arbitres : Rahmine, Boumaraf, Hadji

Avertissements : Belouadah (21’), Oumhani (52’), Adjas (60’), Kerroum (76’) (ABS) ; F Sedrati (90+1’) (CSC)

Buts : Laouni (45+7, 60’), Kara (90+1) (CSC)

CSC : Benmoussa, Nasri, F. Sedrati, Chaouaou, Griche, Djeffal (Sissaoui 68’), Kara, Saïbi, Belhamadi, Laouni (Boulaïnine 61’), Keraghel (Belmeridji 86’)

Entraîneur : Mehimdat

ABS : Zenati, Adjas, Oumhani, Abdiche (Kherbouche 52’), Younsi, Mazari, Benameur, Kerroum, Belouadah, Harhouz, Benhaoua

Entraîneur : Seffih

La rencontre ayant opposé le CSC à l’ABS fut d’un niveau tout juste moyen, mais émaillée d’incidents, notamment au cours de sa première période, ce qui a contraint M. Rahmine à faire jouer pas moins d’un quart d’heure de temps additionnel. C’est un Farès Laouni étincelant qui avait ouvert la marque pour les Constantinois à la 45+7. Le Tlemcénien du CSC, très brillant dans ce match, va doubler la mise en transformant un penalty accordé après une main de Mazari dans la surface de réparation. Le dernier but de la rencontre était l’œuvre de Kara, alors que l’on jouait le temps additionnel.

Tahar Aggoune

SAM 1 - CSC 0 (18

ImageSAM 1 - CSC 0Image

المحمدية تهزم شباب قسنطينة في مواجهة متوترة


 ساد الفتور والملل أغلب فترات الشوط الأول من لقاء سريع المحمدية بضيفه شباب قسنطينة نهار أمس، حيث عقّدت أرضية الميدان غير الصالحة من مهمة اللاعبين الذين عمدوا إلى استعمال الاندفاع البدني، واللعب العشوائي، وكثرة الاحتجاج على حكم اللقاء.
كما انعدمت الفرص خلال الفترة الأولى من عمر اللقاء، التي انتهت بالتعادل السلبي ماعدا القذفة الصاروخية التي وجّهها لاعب ''الصام '' بوسوار من على بعد 35 متر مرّت جانبية على مرمى الخصم، ليرد عليها في الدقيقة 43 اللاعب قارة من شباب قسنطينة بقذفة قوية كادت تهز الشباك لولا أن الحارس زايدي كان في المكان المناسب وتصدى لها.
وفي الشوط الثاني، انتعشت القاطرة الأمامية للمحليين بعد دخول اللاعب البديل قايد ناصر مكان اللاعب دوب الحاضر الغائب في مقابلة أمس. الأمر الذي تكلل بفتح باب التسجيل إثر مخالفة نفذها بإحكام المدافع حجاري لتجد رأسية فار محمد رضا الذي أسكنها في شباك حارس شباب قسنطينة بن موسى في الدقيقة 56 نتيجة الخروج غير الموفق لهذا الأخير.
بعدها تحول المستطيل الأخضر إلى شبه حلبة صراع، بفعل التدخلات الخشنة من الطرفين. الأمر الذي أرغم حكم اللقاء السيد حدّادة إلى إشهار بطاقتين حمراوين في وجه كل من قائد فريق شباب قسنطينة مجوج، ولاعب سريع المحمدية زغيدي في الدقيقة 72، فضلا عن أربع بطاقات صفراء ثلاث منها للمحليين. كما توقف اللقاء عدة مرات بسبب الإسعافات التي خضع لها عدد معتبر من اللاعبين طيلة التسعين دقيقة.
وهو ما أسفر عن احتجاجات في نهاية اللقاء الذي انتهى بفوز المحليين بهدف يتيم، حيث احتج مسيرو الفريق القسنطيني على الحكم الذي، برأيهم، أعطى صافرة النهاية قبل موعدها، مما استدعى تدخل قوات الأمن التي عمدت إلى تطويقه
.

 

SAM 1 - CSC 0 (18

ImageSAM 1 - CSC 0Image

المحمدية تهزم شباب قسنطينة في مواجهة متوترة


 ساد الفتور والملل أغلب فترات الشوط الأول من لقاء سريع المحمدية بضيفه شباب قسنطينة نهار أمس، حيث عقّدت أرضية الميدان غير الصالحة من مهمة اللاعبين الذين عمدوا إلى استعمال الاندفاع البدني، واللعب العشوائي، وكثرة الاحتجاج على حكم اللقاء.
كما انعدمت الفرص خلال الفترة الأولى من عمر اللقاء، التي انتهت بالتعادل السلبي ماعدا القذفة الصاروخية التي وجّهها لاعب ''الصام '' بوسوار من على بعد 35 متر مرّت جانبية على مرمى الخصم، ليرد عليها في الدقيقة 43 اللاعب قارة من شباب قسنطينة بقذفة قوية كادت تهز الشباك لولا أن الحارس زايدي كان في المكان المناسب وتصدى لها.
وفي الشوط الثاني، انتعشت القاطرة الأمامية للمحليين بعد دخول اللاعب البديل قايد ناصر مكان اللاعب دوب الحاضر الغائب في مقابلة أمس. الأمر الذي تكلل بفتح باب التسجيل إثر مخالفة نفذها بإحكام المدافع حجاري لتجد رأسية فار محمد رضا الذي أسكنها في شباك حارس شباب قسنطينة بن موسى في الدقيقة 56 نتيجة الخروج غير الموفق لهذا الأخير.
بعدها تحول المستطيل الأخضر إلى شبه حلبة صراع، بفعل التدخلات الخشنة من الطرفين. الأمر الذي أرغم حكم اللقاء السيد حدّادة إلى إشهار بطاقتين حمراوين في وجه كل من قائد فريق شباب قسنطينة مجوج، ولاعب سريع المحمدية زغيدي في الدقيقة 72، فضلا عن أربع بطاقات صفراء ثلاث منها للمحليين. كما توقف اللقاء عدة مرات بسبب الإسعافات التي خضع لها عدد معتبر من اللاعبين طيلة التسعين دقيقة.
وهو ما أسفر عن احتجاجات في نهاية اللقاء الذي انتهى بفوز المحليين بهدف يتيم، حيث احتج مسيرو الفريق القسنطيني على الحكم الذي، برأيهم، أعطى صافرة النهاية قبل موعدها، مما استدعى تدخل قوات الأمن التي عمدت إلى تطويقه
.

 

JSMC 0 - CSC 0 (16

ImageJSMC 0 - CSC 0Image

Chéraga - Stade des Frères Lamali

Arbitrage de Bouhenni, Mazroua, Larbi

JSMC : Salah Eddine, Amrouche, Koli, Harrat, Amalou, Nezlioui, Berrahal, Aïd, Maouche, Dziri (Berbèche 56’) (Bakiri 86’), Touati.
Entraîneurs : Khelloufi.
 
CSC : Benmoussa, Chaouaou, F. Sedrati, Z. Sedrati, Griche, Djeffal, Nasri, Benhamedi (Boulaïnine 65’), Farès (Belaïd 56’), Keraguel, Kara.
Entraîneur : M’himdet. 

Avertissements : Amalou (19’), Harrat (20’, 65’) - Griche (37’) 
Expulsions : Harrat (65’)


Toujours inefficaces hors de leurs bases, les Sanafir ont raté une belle opportunité de gagner leur premier match à l’extérieur, lundi à Chéraga, malgré d’innombrables occasions. Les Sanafir, malgré un bon match, se sont contentés d’un petit point face au nouveau promu, qui était prenable, selon le coach et le président. Mais une fois de plus, les camarades de Keraghel n’ont pu concrétiser les occasions qu’ils se sont créé.
Le coach ne cachait pas sa déception à la fin de la rencontre. Joint par nos soins, il nous dira : «Je pense que nous avons encore une fois raté un match à notre portée. C’était un festival de ratages. C’est cette inefficacité devant les bois qui perdure et qui nous pénalise. C’est vraiment inadmissible à ce niveau de la compétition de rater de telles occasions. Nous avons bien dominé la rencontre, surtout en première période, où nous aurions pu développer notre jeu et scorer au moins à trois reprises. Alors qu’en seconde période, c’était du n’importe quoi. On est tombé dans le jeu de l’adversaire en adoptant un jeu direct et sans imagination. Pour moi,  on a raté deux points, puis heureusement qu’on n’a pas perdu car on restait sur deux défaites consécutives.»

M. T.

Top