CSC 2 - MCEE 0 (13

ImageCSC 2 - MCEE 0Image

Précieuse victoire

Stade Benabdelmalek - Constantine

Affluence : nombreuse

Arbitres : Bousseter, Benarous, Ouchane.

Avertissements : Griche (27’), Z Sedrati (36’), Toubal (61’) (CSC). Benzineb (27’), Bentoumi (43’), Mellouli (52’), Mahfoudi (90’+5) (MCEE)

Buts : Djeffal (51’), Laouni (58’ sp) (CSC)

CSC :

Toubal, Chaouaou, Z. Sedrati, H.Sedrati, Nasri, Griche, Djeffal, Medjoudj (Benahmadi 61’), Laouni (Saïbi 70’), Kara, Keraghel.

Entraîneur : Mehimdat

MCEE :

Sahraoui, Mellouli, Benmoussa (Bouhafs 80’), Benabdellah, Hebaïche, Bournane, Mahfoudi, Bentoumi (Kerras 53’), Achacha (Louadj 45’), Benzineb, Fellahi.

Entraîneur : Rouabah

L’affiche de cette journée ayant opposé le CSC au MCEE s’est achevée en faveur des Constantinois. Ces derniers n’ont pas fait de détails et se sont logiquement imposés sur le score de deux buts à zéro ont gagné par deux buts à zero. Djeffal avait ouvert à la 51’ d’un tir canon des 30 metrès. Fares Laouni s’est chargée d’enfoncer le clou sur penalty à sept minutes de la fin.

Tahar Aggoune

NARBR 2 - CSC 1 (12

ImageNARBR 2 - CSC 1Image

Stade Bouraâda - Réghaïa
Affluence : nombreuse
Arbitres : Abdelah, Touil, Senhadji
Avertissement : Kebabi (69’) (NARBR)
Buts : Sedrati I (csc 2’), Bouabdellah (76’) (NARBR), Farès El Aouni (16’) (CSC)
NARBR
Kebabi, Khalfaoui, Bouabdellah, Azzouz, Slimanou, Mouaci, Zazoua, Medjahed (Klehnmer 64’), Meslem, Boustila (Merzougui 57’), Hadouche (Houti 83’).
Entraîneur : Saâdoun

CSC
Benmoussa (Toubal 30’), Meziani, Sedrati 1, Sedrati 2, Nasri, Griche, Djefel, Kara, Keraghel (Medjoudj 86’), Saïbi, Laouni (Zouaghi).
Entraîneur : Mehimdat


Le match NARBR-CSC a donné lieu à des débats de haute facture. Il faut dire qu’avec des destins opposés, le NARBR jouant le tout pour le tout pour sortir de la zone rouge et le CSC qui veut à tout prix garder le contact avec le groupe qui mène le bal, les deux équipes n’avaient pas le droit à l’erreur. Et c’est dans cette logique que les deux formations entament le match sur les chapeaux de roue. En effet, deux minutes ne se sont pas écoulées que le coup de théâtre se produit quand sur un centre anodin dans un paquet de joueurs dans la surface de réparation constantinoise, Sedrati 1, pressé par son compère Boustila, mettra une tête qui trompera la vigilance de Benmoussa. Les Sanafir réagissent par Kara qui servira Farès El Aouni sur un plateau d’argent dont la reprise passera à quelques centimètres du montant gauche de Kebabi qui avait quand même suivi la trajectoire du ballon. Loin de se décourager, les Constantinois reprennent les choses en main et vont prendre la température de l’arrière-garde réghaouie qui se laisse gagner par la panique à chaque incursion dans ses dix-huit mètres. La défense du NARBR finira par commettre une bévue monumentale quand Saïbi, déporté sur la gauche, effectuera un très beau centre qui trouvera un Farès El Aouni étrangement seul et qui ne se fera pas prier pour crucifier Kebabi. Les hommes de Saâdoun tentent de reprendre du poil de la bête, mais ils buteront sur une défense constantinoise très bien articulée autour des deux Sedrati. Continuant son pressing, Réghaïa passera à deux doigts du second but par Meslem qui ratera son duel avec Toubal suite à une judicieuse balle en cloche de Khelfaoui (74’). La deuxième mi-temps reprend de plus belle avec un léger ascendant du NARBR qui tente de presser son adversaire pour le pousser à la faute, mais les Constantinois veillent au grain. C’est plutôt eux qui se créeront le plus d’occasions de scorer, en témoigne ce ballon de Zouaghi à deux doigts de tromper Kebabi sorti à sa rencontre. On notera, par ailleurs, ce joli coup franc de Hadouche dont la frappe enveloppée passera légèrement au-dessus de la barre transversale. Emportés par un public acquis à leur cause, les Réghaouis réussissent à désarçonner la défense clubiste à plusieurs reprises, mais n’arrivent à leur fin qu’à la 76’ quand Merzougui prend en défaut son vis-à-vis et de la gauche adresse un très joli centre que catapultera en pleine lucarne Bouabdellah embusqué dans les dix-huit yards constantinois. Piqués dans leur amour-propre,  ces derniers reviennent dans le match et s’en vont titiller la défense réghaouie, mais trouveront en face d’eux un grand Kebabi qui plongera courageusement dans les pieds de Zouaghi et sauvera son équipe d’une égalisation certaine (88’). Le match en restera là, malgré le forcing des Constantinois qui tenteront l’impossible pour revenir au score.

NARBR 2 - CSC 1 (12

ImageNARBR 2 - CSC 1Image

Stade Bouraâda - Réghaïa
Affluence : nombreuse
Arbitres : Abdelah, Touil, Senhadji
Avertissement : Kebabi (69’) (NARBR)
Buts : Sedrati I (csc 2’), Bouabdellah (76’) (NARBR), Farès El Aouni (16’) (CSC)
NARBR
Kebabi, Khalfaoui, Bouabdellah, Azzouz, Slimanou, Mouaci, Zazoua, Medjahed (Klehnmer 64’), Meslem, Boustila (Merzougui 57’), Hadouche (Houti 83’).
Entraîneur : Saâdoun

CSC
Benmoussa (Toubal 30’), Meziani, Sedrati 1, Sedrati 2, Nasri, Griche, Djefel, Kara, Keraghel (Medjoudj 86’), Saïbi, Laouni (Zouaghi).
Entraîneur : Mehimdat


Le match NARBR-CSC a donné lieu à des débats de haute facture. Il faut dire qu’avec des destins opposés, le NARBR jouant le tout pour le tout pour sortir de la zone rouge et le CSC qui veut à tout prix garder le contact avec le groupe qui mène le bal, les deux équipes n’avaient pas le droit à l’erreur. Et c’est dans cette logique que les deux formations entament le match sur les chapeaux de roue. En effet, deux minutes ne se sont pas écoulées que le coup de théâtre se produit quand sur un centre anodin dans un paquet de joueurs dans la surface de réparation constantinoise, Sedrati 1, pressé par son compère Boustila, mettra une tête qui trompera la vigilance de Benmoussa. Les Sanafir réagissent par Kara qui servira Farès El Aouni sur un plateau d’argent dont la reprise passera à quelques centimètres du montant gauche de Kebabi qui avait quand même suivi la trajectoire du ballon. Loin de se décourager, les Constantinois reprennent les choses en main et vont prendre la température de l’arrière-garde réghaouie qui se laisse gagner par la panique à chaque incursion dans ses dix-huit mètres. La défense du NARBR finira par commettre une bévue monumentale quand Saïbi, déporté sur la gauche, effectuera un très beau centre qui trouvera un Farès El Aouni étrangement seul et qui ne se fera pas prier pour crucifier Kebabi. Les hommes de Saâdoun tentent de reprendre du poil de la bête, mais ils buteront sur une défense constantinoise très bien articulée autour des deux Sedrati. Continuant son pressing, Réghaïa passera à deux doigts du second but par Meslem qui ratera son duel avec Toubal suite à une judicieuse balle en cloche de Khelfaoui (74’). La deuxième mi-temps reprend de plus belle avec un léger ascendant du NARBR qui tente de presser son adversaire pour le pousser à la faute, mais les Constantinois veillent au grain. C’est plutôt eux qui se créeront le plus d’occasions de scorer, en témoigne ce ballon de Zouaghi à deux doigts de tromper Kebabi sorti à sa rencontre. On notera, par ailleurs, ce joli coup franc de Hadouche dont la frappe enveloppée passera légèrement au-dessus de la barre transversale. Emportés par un public acquis à leur cause, les Réghaouis réussissent à désarçonner la défense clubiste à plusieurs reprises, mais n’arrivent à leur fin qu’à la 76’ quand Merzougui prend en défaut son vis-à-vis et de la gauche adresse un très joli centre que catapultera en pleine lucarne Bouabdellah embusqué dans les dix-huit yards constantinois. Piqués dans leur amour-propre,  ces derniers reviennent dans le match et s’en vont titiller la défense réghaouie, mais trouveront en face d’eux un grand Kebabi qui plongera courageusement dans les pieds de Zouaghi et sauvera son équipe d’une égalisation certaine (88’). Le match en restera là, malgré le forcing des Constantinois qui tenteront l’impossible pour revenir au score.

CSC 2 - PSPB 1 (11

ImageCSC 2 - MSPB 1Image

 
Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Boumaza, Feddaoui, Zeghad
 
CSC : Benmousssa, Nasri, F. Sedrati, Ragdi (Chachoua 46’), Z. Serdati, Djeffal, Griche, Saïbi (Belhamadi 75’), Belgherbi (Belaïdi 50’), Kara, Farès Laouni.
Entraîneur : M’himdet.
 
MSPB : Bezouir - Derbal (Tarrache 46’), (Lahmar 60’), Reziouak, Deboucha, M’haïa, Benamokrane, Medjdoub, Hellal (Mebarki 77’), Boutemdjet, Aimer, Boulemdaïs.
Entraîneur : Aït Djoudi.

Buts :  Griche (29'), Laouni (49' s.p) - Mehaia (44')  
Avertissements : Bezouir (25’), Deboucha (75’)  
 

Les Sanafir ont certainement fait leur meilleur match de ce début de saison. Volontaires à souhait, ils ont su comment se défaire de leur coriace adversaire avec l’armada de joueurs qui n’ont pas fait le déplacement pour faire de la figuration. D’entrée de jeu, Belgherbi inquiète le gardien Bezouir d’un tir tendu (5’), puis ce fut au tour de Kara de voir son tir capté par deux fois par le portier visiteur (16’). La domination des Constantinois allais se matérialiser par l’entremise de Griche, bien embusqué dans la surface de réparation qui coupe admirablement le centre de Sedrati F. (30’). Après le but, le CSC, comme à chaque fois qu’il mène au score, se replie dangereusement en défense, ce qui donnera l’occasion aux visiteurs de prendre le jeu à leur compte, et c’est en toute logique qu’il parvient à égaliser sur une jolie tète piquée de M’haïa à la réception d’un corner bien botté par Boutemdjet (43’). C’était la douche écossaise dans le stade. De retour des vestiaires, les Sanafir poussés par leur formidable public, parviennent à reprendre l’avantage suite un penalty de Farès El Aouni consécutif à un fauchage de Belgherbi (54’). Ce but donnera des ailes aux Sanafir qui défendront becs et ongles leur acquis jusqu’au bout, malgré le retour en force des visiteurs qui assiègent les bois de Benmoussa.

Liberté

CSC 2 - PSPB 1 (11

ImageCSC 2 - MSPB 1Image

 
Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Boumaza, Feddaoui, Zeghad
 
CSC : Benmousssa, Nasri, F. Sedrati, Ragdi (Chachoua 46’), Z. Serdati, Djeffal, Griche, Saïbi (Belhamadi 75’), Belgherbi (Belaïdi 50’), Kara, Farès Laouni.
Entraîneur : M’himdet.
 
MSPB : Bezouir - Derbal (Tarrache 46’), (Lahmar 60’), Reziouak, Deboucha, M’haïa, Benamokrane, Medjdoub, Hellal (Mebarki 77’), Boutemdjet, Aimer, Boulemdaïs.
Entraîneur : Aït Djoudi.

Buts :  Griche (29'), Laouni (49' s.p) - Mehaia (44')  
Avertissements : Bezouir (25’), Deboucha (75’)  
 

Les Sanafir ont certainement fait leur meilleur match de ce début de saison. Volontaires à souhait, ils ont su comment se défaire de leur coriace adversaire avec l’armada de joueurs qui n’ont pas fait le déplacement pour faire de la figuration. D’entrée de jeu, Belgherbi inquiète le gardien Bezouir d’un tir tendu (5’), puis ce fut au tour de Kara de voir son tir capté par deux fois par le portier visiteur (16’). La domination des Constantinois allais se matérialiser par l’entremise de Griche, bien embusqué dans la surface de réparation qui coupe admirablement le centre de Sedrati F. (30’). Après le but, le CSC, comme à chaque fois qu’il mène au score, se replie dangereusement en défense, ce qui donnera l’occasion aux visiteurs de prendre le jeu à leur compte, et c’est en toute logique qu’il parvient à égaliser sur une jolie tète piquée de M’haïa à la réception d’un corner bien botté par Boutemdjet (43’). C’était la douche écossaise dans le stade. De retour des vestiaires, les Sanafir poussés par leur formidable public, parviennent à reprendre l’avantage suite un penalty de Farès El Aouni consécutif à un fauchage de Belgherbi (54’). Ce but donnera des ailes aux Sanafir qui défendront becs et ongles leur acquis jusqu’au bout, malgré le retour en force des visiteurs qui assiègent les bois de Benmoussa.

Liberté

CSC 1 - USMBA 0 (9

ImageCSC 1 - USMBA 0Image

Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Benaïssa, Chenaoua, Aouina

CSC : Benmoussa, Chaoua, Z. Sedrati, F. Sedrati, Nasri, Griche (Benhamadi 81’), Djeffal, Medjoudj (Kara 75’), Fares Laouni (Belaïdi 75’), Saïbi, Keraguel.
Entraîneur : M’himdat.

USMBA : Smahi, Kafi, Aguis, Bougherara, Tibermacine, Rasmel, El Abed, Hamzi, Koula (Salem 69’), Chaïb (Sahraoui 75’), Abed (Benaboura 61’).
Entraîneur: Louahla.

Buts : Fares Laouni (45’ s.p.)

Avertissements : Medjoudj (53’), Keraguel (67’) - Kafi (29’), Abed (34’), Rasmel (45’)
Expulsions : Bougherara (45')

شباب قسنطينة يحقق الأهم أمام اتحاد بلعباس



أضاف شباب قسنطينة ثلاث نقاط جديدة لرصيده والتي مكنته من الزحف نحو مجموعة المقدمة أمام الضيف اتحاد بلعباس الذي دخل المواجهة في غياب المدرب الرئيسي بكاكشة والذي خلفه في دكة الاحتياط مساعده لواحلة·
وتميزت المواجهة التي جمعت السنافر واتحاد بلعباس بالمستوى المتوسط، حيث لم يجد أشبال محيمدات أي مقاومة من قبل الزوار طيلة التسعين دقيقة، وهو ما جعل رفقاء قريش، الأحسن فوق الميدان، يسقطون في فخ التسرع الذي فوّت العديد من الفرص خاصة في المرحلة الثانية·
وعرف الشوط الأول تضييع السنافر لعدة محاولات بداية من فارس العوني في الثانية 15 والدفاع بصعوبة يبعد الكرة، ولم يستغل كل من سدراتي في الد 5 ومجوج في الد 21 والعوني في الد 24 الفرص السانحة التي أتيحت لهم في الوقت الذي كاد حمزي أن يباغت السنافر في الد 33 بكرة مرتدة، ليرد رأسمال رأسية جفال من على الخط في الد .36 وانتظر الجميع الوقت بدل الضائع أين أعلن الحكم بن عيسي ضربة جزاء بعد رد المدافع بوغرارة للكرة من على الخط والتي طرد على إثرها·
الشوط الثاني كان في مجمله للسنافر الذين تمكنوا من بسط سيطرة مطلقة لكنها عشوائية ولم يستغلوا الكم من الفرص التي أتيحت لهم خاصة في الد 59 بواسطة قريش الذي مرت كرته جانبية وكيراغال في الد69 أين رد القائم قذفته ثم قريش وجها لوجه في الد 71 قبل أن يختم البديلان قارة وبلحمادي اللقاء بفرصتين قابلتين للتسجيل

CSC 1 - USMBA 0 (9

ImageCSC 1 - USMBA 0Image

Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Benaïssa, Chenaoua, Aouina

CSC : Benmoussa, Chaoua, Z. Sedrati, F. Sedrati, Nasri, Griche (Benhamadi 81’), Djeffal, Medjoudj (Kara 75’), Fares Laouni (Belaïdi 75’), Saïbi, Keraguel.
Entraîneur : M’himdat.

USMBA : Smahi, Kafi, Aguis, Bougherara, Tibermacine, Rasmel, El Abed, Hamzi, Koula (Salem 69’), Chaïb (Sahraoui 75’), Abed (Benaboura 61’).
Entraîneur: Louahla.

Buts : Fares Laouni (45’ s.p.)

Avertissements : Medjoudj (53’), Keraguel (67’) - Kafi (29’), Abed (34’), Rasmel (45’)
Expulsions : Bougherara (45')

شباب قسنطينة يحقق الأهم أمام اتحاد بلعباس



أضاف شباب قسنطينة ثلاث نقاط جديدة لرصيده والتي مكنته من الزحف نحو مجموعة المقدمة أمام الضيف اتحاد بلعباس الذي دخل المواجهة في غياب المدرب الرئيسي بكاكشة والذي خلفه في دكة الاحتياط مساعده لواحلة·
وتميزت المواجهة التي جمعت السنافر واتحاد بلعباس بالمستوى المتوسط، حيث لم يجد أشبال محيمدات أي مقاومة من قبل الزوار طيلة التسعين دقيقة، وهو ما جعل رفقاء قريش، الأحسن فوق الميدان، يسقطون في فخ التسرع الذي فوّت العديد من الفرص خاصة في المرحلة الثانية·
وعرف الشوط الأول تضييع السنافر لعدة محاولات بداية من فارس العوني في الثانية 15 والدفاع بصعوبة يبعد الكرة، ولم يستغل كل من سدراتي في الد 5 ومجوج في الد 21 والعوني في الد 24 الفرص السانحة التي أتيحت لهم في الوقت الذي كاد حمزي أن يباغت السنافر في الد 33 بكرة مرتدة، ليرد رأسمال رأسية جفال من على الخط في الد .36 وانتظر الجميع الوقت بدل الضائع أين أعلن الحكم بن عيسي ضربة جزاء بعد رد المدافع بوغرارة للكرة من على الخط والتي طرد على إثرها·
الشوط الثاني كان في مجمله للسنافر الذين تمكنوا من بسط سيطرة مطلقة لكنها عشوائية ولم يستغلوا الكم من الفرص التي أتيحت لهم خاصة في الد 59 بواسطة قريش الذي مرت كرته جانبية وكيراغال في الد69 أين رد القائم قذفته ثم قريش وجها لوجه في الد 71 قبل أن يختم البديلان قارة وبلحمادي اللقاء بفرصتين قابلتين للتسجيل

MOC 0 - CSC 0 (8

ImageMOC 0 - CSC 0Image

Equitable, mais

CSC 2 - USB 0 (7

ImageCSC 2 - USB 0Image

Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Mial, Messaoudi, Oukhaled

CSC : Ben Moussa, Chaouaou, F. Sedrati, Z. Sedrati, Nasri, Griche, Djeffal, Keraghel (Belaïdi 84’), Kara, Saïbi (Belgharbi 46’), Laouni (Belhammadi 67’).
Entr. : Rachid M’himdet.

USB : Meredef, Bouzia, Bellaoui, Amari, Medour, Herbat, Trea (Boukous 68’), Merazga (Timezrafa 77’), Bakha, Saâdoune, Sakhri.
Entr. : Samir Houhou.

Buts : Laouni (46’), Belaïdi (90’)

Avertissements : Nasri (79’) - Amari (31’, 51’) et Bellaoui (69’)
Expulsions : Houhou (71’) Amari (51’)

Au bout d’une production morose, le CSC a disposé de la formation du club de la capitale du Zibans. En tout cas, les Vert et Noir ont fait l’essentiel du moment qu’ils ont soigné leur capital points et gagné une position dans le tableau du classement général. Un résultat très important pour le moral de la troupe à M’himdet avant d’aborder le classico de la ville du Vieux Rocher. Mis à part l’action menée par les deux arrières latéraux du CSC à la 23’, F. Sedrati passe le cuir vers Chaouaou qui, de la tête, rate le cadre du but de l’USB de quelques centimètres près, rien ne mérite d’être signalé à l’issue la première mi-temps. Juste après la pause, les locaux ont fait la différence par l’entremise de Farès Laouni. Ce dernier avait réussi une bicyclette extraordinaire sur le coup franc exécuté par F. Sedrati à la 46’ du jeu. La réaction des visiteurs, réduits à dix suite à l’expulsion de Amari à la 51’, pour cumul de cartons, a été sans aucune conséquence. A la 71’, l’arbitre expulse le coach de l’USB, Samir Houhou, qui n’a pas admis sa décision de donner un avertissement à son poulain Bellaoui. Houhou l’a traité de tous les noms et ce, au vu et au su de tout le monde. Notons l’opération produite par Boukous à la 75’, qui a dribblé le gardien clubiste à l’intérieur des 18 yards pour se retrouver face à face avec les filets. Son ballon a failli faire mouche si ce n’est l’intervention de Z. Sedrati qui sauve ses camarades in extremis. Dans le temps additionnel, Belaïdi se détache du milieu de terrain et mène une contreattaque très vive avant de lober le portier de l’USB, lequel était très avancé par rapport à sa cage, et tuer le match.

Le Soir

CSC 2 - USB 0 (7

ImageCSC 2 - USB 0Image

Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Mial, Messaoudi, Oukhaled

CSC : Ben Moussa, Chaouaou, F. Sedrati, Z. Sedrati, Nasri, Griche, Djeffal, Keraghel (Belaïdi 84’), Kara, Saïbi (Belgharbi 46’), Laouni (Belhammadi 67’).
Entr. : Rachid M’himdet.

USB : Meredef, Bouzia, Bellaoui, Amari, Medour, Herbat, Trea (Boukous 68’), Merazga (Timezrafa 77’), Bakha, Saâdoune, Sakhri.
Entr. : Samir Houhou.

Buts : Laouni (46’), Belaïdi (90’)

Avertissements : Nasri (79’) - Amari (31’, 51’) et Bellaoui (69’)
Expulsions : Houhou (71’) Amari (51’)

Au bout d’une production morose, le CSC a disposé de la formation du club de la capitale du Zibans. En tout cas, les Vert et Noir ont fait l’essentiel du moment qu’ils ont soigné leur capital points et gagné une position dans le tableau du classement général. Un résultat très important pour le moral de la troupe à M’himdet avant d’aborder le classico de la ville du Vieux Rocher. Mis à part l’action menée par les deux arrières latéraux du CSC à la 23’, F. Sedrati passe le cuir vers Chaouaou qui, de la tête, rate le cadre du but de l’USB de quelques centimètres près, rien ne mérite d’être signalé à l’issue la première mi-temps. Juste après la pause, les locaux ont fait la différence par l’entremise de Farès Laouni. Ce dernier avait réussi une bicyclette extraordinaire sur le coup franc exécuté par F. Sedrati à la 46’ du jeu. La réaction des visiteurs, réduits à dix suite à l’expulsion de Amari à la 51’, pour cumul de cartons, a été sans aucune conséquence. A la 71’, l’arbitre expulse le coach de l’USB, Samir Houhou, qui n’a pas admis sa décision de donner un avertissement à son poulain Bellaoui. Houhou l’a traité de tous les noms et ce, au vu et au su de tout le monde. Notons l’opération produite par Boukous à la 75’, qui a dribblé le gardien clubiste à l’intérieur des 18 yards pour se retrouver face à face avec les filets. Son ballon a failli faire mouche si ce n’est l’intervention de Z. Sedrati qui sauve ses camarades in extremis. Dans le temps additionnel, Belaïdi se détache du milieu de terrain et mène une contreattaque très vive avant de lober le portier de l’USB, lequel était très avancé par rapport à sa cage, et tuer le match.

Le Soir

Top