L'Actu du CSC

Actu forum

Instagram #

Dernières vidéos

  • Prochain match
  • Dernier match
Journée 7
21 septembre 2018 17:00
CS Constantine
CSC
-:- Paradou AC
PAC
Détails
Journée 5
10 septembre 2018 19:00
CS Constantine
CSC
3:0 USM Bel Abbes
USMBA
Rapport

Résultats

Journée 7
USMA USM Alger  -  AS Aïn M'lila ASAM
CSC CS Constantine  -  Paradou AC PAC
JSK JS Kabylie  -  CR Bélouizdad CRB
CABBA CA Bordj Bou Arreridj  -  MO Béjaia MOB
NAHD NA Hussein Dey  -  USM Bel Abbes USMBA
DRBT DRB Tadjenanet  -  JS Saoura JSS
MCO MC Oran  -  MC Alger MCA
OM O Médéa  -  ES Sétif ESS

Classement

# Équipe PTS J +/-
2 ES Sétif 11 6 4
3 NA Hussein Dey 11 6 2
4 CS Constantine 9 6 3
4 Paradou AC 9 6 3

Rapport détaillé sur l’intronisation de MAZAR a la tête du doyen

 

Il faut dire que les fans appréhendaient un mauvais dénouement de l’assemblée et que leur club se retrouve encore une fois sans président. Il faut dire que Mazar a largement remporté le scrutin qui l’a opposé à Hachache Mohamed, puisqu’il a été élu à une écrasante majorité, à savoir 116 voix contre 40 pour son concurrent, qui a reçu les honneurs de la salle pour avoir eu le courage de se présenter, alors que beaucoup ont fui cette responsabilité. Il faut relever aussi que l’assemblée s’est déroulée dans un calme exemplaire.

 

Auditoire séduit
Expert en communication, Mourad Mazar, le premier à présenter son programme, a su trouver les mots justes pour charmer l’assistance avec un discours rassembleur, en parlant de sa grande compétence et de son expérience à gérer une instance internationale qu’il veux mettre au services de son club chéri, le CSC, avec un programme à court et moyen termes.

 

«J’ai eu l’aval de Betchine»
Mazar a fait remarquer qu’il a eu l’aval de l’homme fort du CSC, Mohamed Bechine, car connaissant bien le poids du président d’honneur du club. «J’ai effectivement l’aval de Mohamed Betchine qui est lui aussi préoccupé par ce qui arrive à notre club et qui m’a encouragé à me présenter pour prendre les commandes du CSC. Je dois dire également qu’on a un projet en commun pour ce club afin qu’il retrouve son lustre d’antan», a déclaré Mazar.

 

«Je n’ai pas d’argent, mais j’ai des idées»
Continuant son allocution, Mazar dira : «Je sais que beaucoup vont poser la question de savoir si j’ai les moyens nécessaires pour gérer le CSC et que tout le monde va focaliser sur l’argent, mais je vous le dit : je n’ai pas une «chkara» (un paquet) d’argent, mais j’ai des idées que je veux mettre en application. Je peux vous assurer qu’avec mes relation, je peux doter le CSC de moyens adéquats, pas seulement pour qu’il soit la meilleure équipe d’Algérie, mais aussi d’Afrique. D’ailleurs, j’ai rencontré des industriels qui m’avaient déclaré qu’ils ne voulaient pas donner leur argent à des gens peu crédibles. Nous avons aussi un patrimoine, un public et un grand stade, et je pense qu’avec un peu de bon sens et l’aide de tous, on pourra faire fructifier tout cela et en faire profiter tout le monde. Je m’engage à faire relancer les autres disciplines telles que le hand et le volley.»

 

«Je veux restructurer le club»
Il ajoute : «C’est vraiment une honte qu’un club centenaire n’ait pas un siège digne de ce nom. Admettons qu’un sponsor vienne nous rendre visite où est-ce que je vais le recevoir ? C’est vraiment regrettable ce qui nous est arrivé, où est passé notre patrimoine, le cercle de Saint-Jean, le restaurant, l’hôtel… ? De toute façon, je vais tout mettre en œuvre pour récupérer notre patrimoine et en collaboration avec les autorités, on va activer le chantier de notre nouveau siège, on mettra en place des commissions et on fera en sorte que nos anciennes gloires, qui sont l’identité du club, retrouvent leur rang comme cela se fait de par le monde. Car il est impensable que d’anciens joueurs comme le Dr Boulahbal, Laïb Hannachi, et j’en passe, ne soient pas impliqués dans la vie du club.»

 

«On a l’accord de 27 joueurs et M’himdet»
Concernant l’équipe de football, il dira : «J’ai effectivement pris attache avec 27 joueurs dont certains sont ici à Constantine, même si je déplore l’attitude de certains qui sont allés les voir pour les dissuader de signer au CSC en me dénigrant… Je suis confiant, j’ai bien su convaincre Eto’o, Abedi, Pélé et d’autres grands d’Afrique, et il n’y a pas de raison que je ne réussisse pas dans mon pays. On a aussi eu l’aval d’un valeureux entraîneur en la personne de M’himdet avec qui on va travailler en concertation pour finaliser le recrutement. Je tiens à dire que tout cela s’est fait en seulement quatre jours.»

 

Il installe son comité
Tout de suite après l’élection du nouveau président, le représentant de la DJS a insisté auprès de Mazar pour élire un nouveau bureau, comme le stipulent les règlements. Ce dernier a commencé par refuser, mais il finira par accepter et désignera son nouveau bureau «provisoire», car il se pourrait qu’il soit renforcé dans le futur. Ainsi, le nouveau comité est composé de Beldjoudi, Sanna, Boumedous, Souilah, Benaïssa et Benkhelaf.

Le résumé de l’AGE en quelques points
      - On a noté 165 présents sur une liste qui avait été revue à la hausse et qui comporte désormais 300 membres.


    - Beaucoup de figures du club ont fait le déplacement cette fois, à commencer par le Doyens Hadj Beldjoudi du côté de Boumedous. Il y avait aussi la présence des anciens joueurs tels que Boulahbal, Hannachi, Djedou et Laïb.


   - Le candidat Hachache Mohamed a insisté auprès des membres de l’AG pour ne plus l’appeler par son sobriquet Mickey.


  - Les travaux ont commencé à 18h, l’opération de vote a duré plus de 2 heures et les débats ont été clôturés à 21h.


  - Juste après l’annonce des résultats, Mazar s’est rapproché de l’autre candidat et se sont étreints, une scène qui a soulevé des applaudissements dans la salle, avant de prier Hachache de le rejoindre avec Hadj Beldjoudi sur l’estrade.


  - Annoncé dans son bureau par Mazar, Benkhellaf était aux abonnés absents, puisqu’il a quitté la salle.


Top