L'Actu du CSC

Instagram #

Dernières vidéos

  • Dernier match
  • Prochain match
1/2 de finale | Retour
24 avril 2019 16:00
CR Bélouizdad
CRB
2:0 CS Constantine
CSC
Rapport
Journée 18
27 avril 2019 18:00
JS Saoura
JSS
-:- CS Constantine
CSC
Détails

Résultats

Journée 26
ESS ES Sétif 1  -  1 USM Alger USMA
OM O Médéa 1  -  0 CS Constantine CSC
JSK JS Kabylie 4  -  2 MC Oran MCO
USMBA USM Bel Abbes 1  -  0 DRB Tadjenanet DRBT
CRB CR Bélouizdad 2  -  0 NA Hussein Dey NAHD
MCA MC Alger 0  -  0 CA Bordj Bou Arreridj CABBA
PAC Paradou AC 2  -  0 JS Saoura JSS
ASAM AS Aïn M'lila 2  -  1 MO Béjaia MOB
  • Ligue 1
  • LDC CAF
# Équipe PTS J +/-
3 Paradou AC 42 25 13
4 MC Alger 39 25 1
5 ES Sétif 38 26 8
6 NA Hussein Dey 35 25 -3
7 JS Saoura 34 24 7
8 CS Constantine 33 23 8
9 CA Bordj Bou Arreridj 33 26 0
10 CR Bélouizdad 30 25 0
11 AS Aïn M'lila 30 26 -10
12 DRB Tadjenanet 29 26 -7
# Équipe PTS J +/-
1 TP Mazembe 11 6 9
2 CS Constantine 10 6 2
3 Club africain 10 6 -4
4 Ismaily SC 2 6 -7

Vous avez insisté sur l’aval de Betchine, pourquoi ?
J’ai effectivement eu l’aval de Mohamed Betchine qui, comme chacun le sait, est le père spirituel du CSC, et c’est lui qui m’a encouragé à prendre les destinées du club en main, et ce, après plusieurs entretiens. On a aussi décidé d’un projet commun pour notre club, afin de le restructurer, et cela entre d’ailleurs dans le vaste programme du président de la République pour la relance de la pratique sportive en Algérie.

Vous avez aussi dit que vous avez des idées mais pas d’argent…
 (Rires) Je connais comment raisonnent les gens et la question de l’argent est devenue la priorité, mais moi je dit non : l’argent, sans savoir-faire ne peut rien faire, ceci dit j’ai effectivement des idées que je veux mettre en pratique. Et je peux vous assurer que par mes relations, je peux doter le CSC de moyens pour qu’il soit non seulement la meilleure équipe d’Algérie, mais aussi d’Afrique. D’ailleurs, j’ai rencontré des industriels qui m’ont assuré de leur soutien, car je veux faire du CSC un grand d’Afrique, et pas seulement d’Algérie.

Il y a le problème des dettes qui risque de perturber votre travail...
En ce qui concerne ce problème, je vais bientôt me réunir avec les principaux créanciers pour trouver une solution qui arrange tout le monde, pour que les comptes du club soient de nouveau ouverts. Cela dit, je vais aussi engager un cabinet d’avocats pour se pencher sur ce problème. Je tiens à dire que les créanciers vont être réglés, mais ceux qui n’ont pas de justificatifs seront poursuivis en justice.

Quelles sont vos priorités ?
J’ai un programme à court et à moyen terme. Il y a urgence de monter une équipe représentative, le recrutement est déjà fait à 90%, et j’ai aussi convaincu M’himdet, avec qui on va travailler, pour finaliser le recrutement. Je me donne encore une semaine pour discuter avec tous les acteurs du football à Constantine, pour ensuite enclencher la machine.

C’est un immense chantier qui vous attend…
Moi, en tout cas, je suis confiant, car j’ai bien réussi à diriger une instance internationale, donc il n’y pas de raison que je ne réussisse pas dans mon propre pays, ceci dit, je dois dire aussi une chose qui me tient à cœur et c’est vraiment honteux de le dire, le CSC ne possède pas un siège digne de ce nom alors qu’il est le doyen des clubs algériens. J’ai rencontré dernièrement les jeunes pousses du club qui ont participé au tournoi du PAC, qui sont arrivés en finale. Ils ont soulevé l’admiration de tous les présents, le ministre de la Jeunesse et des Sports en premier. J’étais offusqué d’apprendre quand j’ai voulu les féliciter que des bambins ont fait 500 km en J9 et qui n’avaient même pas le prix d’une bouteille d’eau. C’est vraiment à quoi je veux m’opposer et que je veux présider le CSC afin de changer les choses, je veux restructurer le club de fond en comble.

Par : Samir H - Liberté Foot


Top