CSC 2 - USB 0 (7

ImageCSC 2 - USB 0Image

Constantine - Stade Benabdelmalek

Arbitrage de Mial, Messaoudi, Oukhaled

CSC : Ben Moussa, Chaouaou, F. Sedrati, Z. Sedrati, Nasri, Griche, Djeffal, Keraghel (Belaïdi 84’), Kara, Saïbi (Belgharbi 46’), Laouni (Belhammadi 67’).
Entr. : Rachid M’himdet.

USB : Meredef, Bouzia, Bellaoui, Amari, Medour, Herbat, Trea (Boukous 68’), Merazga (Timezrafa 77’), Bakha, Saâdoune, Sakhri.
Entr. : Samir Houhou.

Buts : Laouni (46’), Belaïdi (90’)

Avertissements : Nasri (79’) - Amari (31’, 51’) et Bellaoui (69’)
Expulsions : Houhou (71’) Amari (51’)

Au bout d’une production morose, le CSC a disposé de la formation du club de la capitale du Zibans. En tout cas, les Vert et Noir ont fait l’essentiel du moment qu’ils ont soigné leur capital points et gagné une position dans le tableau du classement général. Un résultat très important pour le moral de la troupe à M’himdet avant d’aborder le classico de la ville du Vieux Rocher. Mis à part l’action menée par les deux arrières latéraux du CSC à la 23’, F. Sedrati passe le cuir vers Chaouaou qui, de la tête, rate le cadre du but de l’USB de quelques centimètres près, rien ne mérite d’être signalé à l’issue la première mi-temps. Juste après la pause, les locaux ont fait la différence par l’entremise de Farès Laouni. Ce dernier avait réussi une bicyclette extraordinaire sur le coup franc exécuté par F. Sedrati à la 46’ du jeu. La réaction des visiteurs, réduits à dix suite à l’expulsion de Amari à la 51’, pour cumul de cartons, a été sans aucune conséquence. A la 71’, l’arbitre expulse le coach de l’USB, Samir Houhou, qui n’a pas admis sa décision de donner un avertissement à son poulain Bellaoui. Houhou l’a traité de tous les noms et ce, au vu et au su de tout le monde. Notons l’opération produite par Boukous à la 75’, qui a dribblé le gardien clubiste à l’intérieur des 18 yards pour se retrouver face à face avec les filets. Son ballon a failli faire mouche si ce n’est l’intervention de Z. Sedrati qui sauve ses camarades in extremis. Dans le temps additionnel, Belaïdi se détache du milieu de terrain et mène une contreattaque très vive avant de lober le portier de l’USB, lequel était très avancé par rapport à sa cage, et tuer le match.

Le Soir


Top