Fiche du match CSC 2 - MCO 1 | Saison 2015/2016



Ligue 1 Pro | journée 2
2 1
samedi, 22 août 2015 | 18:00 h

Feuille du match CSC 2 - MCO 1

Stade Chahid Hamlaoui
Arbitres : Rachedi , Bounoua , Bekouassa
Effectifs
Entraineurs
images/com_joomleague/database/events/goal.pngBut

57' Bezzaz (CS Constantine)
24' Aksas (CS Constantine)

39' Zabiaa (MC Oran)

images/com_joomleague/database/events/football/red_card.pngCarton rouge

54' Nateche (MC Oran)

images/com_joomleague/database/events/yellow_card.pngCarton jaune

83' Aksas (CS Constantine)
64' Bencherifa (CS Constantine)

81' Bellabes (MC Oran)
69' Benchaâ (MC Oran)
23' Ogbi Benhadouche (MC Oran)

LIVE du match

images/com_joomleague/database/events/goal.pngBut
57' Bezzaz (CS Constantine)
24' Aksas (CS Constantine)
39' Zabiaa (MC Oran)
images/com_joomleague/database/events/football/red_card.pngCarton rouge
54' Nateche (MC Oran)
images/com_joomleague/database/events/yellow_card.pngCarton jaune
83' Aksas (CS Constantine)
64' Bencherifa (CS Constantine)
81' Bellabes (MC Oran)
69' Benchaâ (MC Oran)
23' Ogbi Benhadouche (MC Oran)

Résumé du match CSC 2 - MCO 1

 

 

C’est une rencontre que tous les Sanafir attendaient du moment que lors de la première journée, leur équipe était en déplacement à Tizi d’où elle est revenue avec les 3 points. L’entame du match est tout à fait ordinaire avec un léger ascendant pour les locaux, suite au recul systématique des Oranais qui voulaient jouer prudemment et ne pas se lancer directement vers l’offensive. Les camarades de Bezzaz, au fils des minutes, prennent les choses en main et portent le danger vers le camp des Oranais en imposant leur rythme. La défense du MCO tiendra jusqu’à la moitié du premier half.

 

24’, Aksas libère le nombreux public constatinois

A la 24e minute, les poulains de Velud bénéficient d’un corner botté par Djelilahine. Koné adresse un tir que la défense renvoie en jeu. Aksas, qui était monté, profite du cafouillage pour placer un tir à raz de terre trompant ainsi la vigilance du gardien Natèche, à la grande joie du public du stade Hamlaoui.

 

39’, Zaâbia remet les pendules à l’heure

Les poulains de Cavalli, se sentant bousculés, ne baissèrent pas les bras et tentèrent d’inquiéter l’arrière-garde clubiste. Un quart d’heure après avoir encaissé ce premier but, sur l’unique occasion oranaise, Zaâbia s’en va tout seul et se présente face au gardien clubiste Cédric qu’il arrive à tromper, signant l’égalisation de son équipe. Les dernières cinq minutes n’apporteront absolument rien, en dépit de la domination du CSC, jusqu’au sifflet de l’arbitre envoyant les 22 acteurs aux vestiaires. En seconde mi-temps, les poulains de Velud veulent à tout prix reprendre l’avantage devant leur public venu très nombreux.

 

57’, Bezzaz est passé par là

Toujours conquérants, les coéquipiers de Bezzaz accentuent leur efforts et Boulemdais, sur une action, se fait subtiliser le ballon de la main par ce dernier sorti hors de sa surface, voulant annihiler l’action. Suite à ce geste, il se fait expulser sans broncher et l’arbitre donne un coup de pied arrêté au CSC. Le gardien Belarbi remplace Ogbi et le MCO évolue à 10. Bezzaz choisit de tirer le coup franc directement prenant à défaut Belarbi qui n’avait pas eu le temps de toucher le ballon. A 2 à 1, le stade explose et tous les Smartphones des spectateurs furent allumés en signe de joie.

 

82’, Boulemdais rate un penalty 81’,

Bezzaz réalise une percée individuelle et s’enfonce dans le périmètre des Oranais et se fait faucher à l’intérieur, l’arbitre Bekouassa désigne directement le point de penalty sans que les joueurs oranais ne contestent. Boulemdais, chargé de le tirer, trouve en face de lui Belarbi qui ne se fait pas prier pour arrêter le ballon par deux fois et priver Boulemdais de son premier but de la saison. A la faveur de ce ratage, les poulains de Cavalli ont vainement tenté de revenir à la marque, mais Velud, qui avait incorporé Sameur à la place de Koné, avait changé de système avec plus de présence au milieu réduisant ainsi les espaces aux Oranais. Le score en restera là et les Sanafir obtiennent leur seconde victoire confirmant, du coup, la solidité de cette équipe constantinoise avec laquelle qu’il va falloir compter cette saison.

 

Zeghdoud (adjoint CSC) :

«Il ne faut pas s’enflammer» L’entraineur adjoint du CSC, Mounir Zeghdoud, semble bien lucide. «C’est une belle victoire, nous sommes très contents d’avoir récolté six points en deux matchs, mais il faudra pas s’enflammer car il reste beaucoup de travail et du chemin à faire. C’est bon pour le moral et pour la suite de la compétition. Le MCO est une très bonne équipe qui nous a énormément gênés tactiquement.»

 

Cavalli : «Bezzaz n’aurait jamais dû quitter le MCO»

«C’était un match plaisant. On encaisse un but par le capitaine qui était avec nous la saison dernière et qui n’aurait jamais dû partir. Il a profité du changement de gardien de but pour le crucifier et incontestablement, c’est l’homme du match. Après, on est revenus très fort à la fin du match avec deux tirs sur le poteau.»

 

Journal Le Buteur


Top